• Curtiss P-36 (H-75A) Hawk

    P36

    Caractéristiques techniques :

    Moteur : 1 x Pratt & Whitney R 1830-13 de 1050Cv à 1200 Cv

    Longueur : 8,70 m

    Envergure : 11,36 m

    Masse : 2060 Kg à vide, 3020 Kg en charge

    Vitesse : 488 Km/h

    Autonomie : 1100 Km

    Plafond : 9144 m

    Armement : 2 Mitrailleuses de capot de 7.62 mm, + selon les versions 2 à 4 mitrailleuses de 7.62 mm dans les ailes

     

         C’est en novembre 1934 que la firme Curtiss entreprit de concevoir un chasseur entièrement métallique, monoplan à aile cantilever et avec un train rétractable. Le premier vol de l’appareil eu lieu au mois de mai 1935 et la production en série débuta en avril 1938 avec le modèle P-36A. L’US army air corps ne commanda pas un grand nombre de cet appareil, par contre il connu un réel succès à l’exportation sous l’appellation H-75 avec plusieurs versions qui diffèrent en fonction de la motorisation et de l’armement.

           La France qui manquait cruellement de chasseurs modernes fut le client le plus important de cet appareil. Le Curtiss H-75 A Hawk équipa 5 groupes de chasse à partir de mars 1939, les GC I/4, GC II/4, GC I/5, GC II/5 et GC III/3. Bien que l’appareil soit surclassé en performance et armement par le Me 109, il se comporta particulièrement bien. Plus maniable que les chasseurs allemands, il avait également la capacité de bien encaisser les coups et était capable d’une vitesse plus élevée en piqué ce qui lui permettait de se dégager ou au contraire de prendre l’avantage si l’attaque était menée d’une altitude supérieure. Les groupes de chasse équipés de H-75 abattirent plus d’appareils que les autres en s’attribuant plus de 300 victoires. Après la défaite, les H-75 continuèrent leur carrière dans l’Armée de l’Air sous les couleurs de Vichy, et combattirent les alliés en 1942 lors du débarquement en Afrique du Nord. Certains furent saisis par les nazis et servirent d’appareils d’entraînement avancé à la chasse, d’autres encore furent livrés par l’Allemagne à la Finlande qui les engagea contre l’URSS. Les appareils qui n’avaient pas été livrés à la France furent fournis à la RAF qui les utilisa en Birmanie sous le nom de Mohawk.

           1300 Exemplaires de cet appareil furent produits, mais déjà Curtiss étudiait une version avec moteur en ligne, le P-40.


    Tags Tags :